• Livraison gratuite à partir de 50 € d’achat
Svend Nielsen

Svend NielsenDanemark

« J'ai suivi un apprentissage avec huit autres de 1932 à 1937. Les breloques pour bracelets étaient une nouveauté tellement totale… que même les journaux en parlaient ! Nous faisions des petits objets, godets, râteaux et bèches, à pendre à des bracelets, en or. Tout ce que nous fabriquions devait être vendu !!! Ils ne voulaient pas que nous recherchions trop l’esthétisme ! Mais c'était bien de créer « quelque chose de différent », « quelque chose de nouveau ». C’était pas mal.

Je me trouvais à côté de l'assistant qui fabriquait les chaînes - nous nous entendions bien - et nous utilisions environ 5/6 de l'or de l'atelier. Nous fabriquions tout à partir de feuilles de métal et fil de fer. Au bout d’un an, l'assistant a arrêté et heureusement, j'avais entre-temps acquis toutes les compétences nécessaires. Mon apprentissage terminé, je suis resté une courte période, et après avoir servi dans la Marine, je suis allé à Rome avec mon ami Carl. A l'automne, j'ai fait mes débuts chez un orfèvre. Nous travaillions beaucoup l'or blanc et le platine. Mais je ne travaillais pas l'été, alors Inga et moi sommes allés en vélo jusqu'à Paris et en Suisse. Puis les Allemands ont attaqué la Pologne. J’ai été appelé pour rejoindre les forces de sécurité. Ensuite, je suis retourné chez moi : retour à l'or blanc et aux brillants. Puis, le 9 avril, j'ai postulé à un poste chez Person and Østerberg – d’anciens collègues. C’était la belle époque pour moi, personne ne prêtait attention à mes allées et venues. En 1945, j'ai débuté comme orfèvre à mon compte à Kultorvet et plus tard à Klaraboderne. » 1917 - 2007

Svend Nielsen

Le produit a été ajouté à votre panier.